Revenir à Patrimoine

Ferme de la Fromagerie

FERME DE LA FROMAGERIE

FERME DE LA FROMAGERIE

Ferme de la Fromagerie

La ferme dite de la Fromagerie, sur la route de Perthes, date des XVe et XVIe siècle.

Pendant très longtemps l’histoire de Chailly s’est confondue à celle de la ferme de la Fromagerie située dans l’ouest de notre village sur la route de Perthes. Cette ferme est remarquable tant par ses bâtiments imposants et l’étendue de ses terres que par les illustres personnages qui l’occupèrent au cours des âges.

La construction de la « Grange des dîmes » situe l’origine de la ferme vers 1440. Elle fut entreprise grâce à d’importants dons (de « grosses dîmes ») offerts par Denis de Chailly aux chanoines de Notre Dame de Melun en remerciement de l’inhumation dans leur église de nombreux membres de la famille seigneuriale de Chailly. La grange constitue la partie droite de la ferme quand on entre dans la cour.

Les bâtiments du fond, écuries, étables à bœufs et petits logements, furent commencés sous Louis Fouquet, intendant des finances à Melun (et ancêtre de Nicolas Fouquet, célèbre surintendant des finances de Louis XIV, Seigneur de Vaux-Le-Vicomte) à la suite d’un jugement en date du 28 février 1539 qui privait Claude de Villiers de ses droits et confisquait ses terres (1).

La « cour aux dîmes » ainsi constituée deviendra alors, entre autres, le lieu de rassemblement de chasses à cour qui respectaient scrupuleusement le « Traité de vénerie », écrit sous Louis XIV par Robert Salnove : à l’époque on y entretenait une meute de chiens.

Antoine Delions « Maître de Poste » (2) sera également propriétaires de la ferme. Pour son activité, il y pratiquait l’élevage des chevaux. Cette noble famille est enterrée dans notre église et on y voit encore leur pierre tombale. A la veille de la Révolution, cette ferme seigneuriale rapporte 1 600 livres par an. Elle appartient à Jean-Baptiste Chiquet de la Perrière qui la transmettra à l’une de ses filles, devenue par mariage Jeanne Coste de Champeron.

Au siècle suivant, après plusieurs ventes, M. Guignon, grand-père de M. Jacques Bertheau, ancien Maire de Chailly, en devient propriétaire en 1850. Elle devient une véritable entreprise agricole, la plus importante ferme du village avec 10 hectares de terres.

En complétant les bâtiments existant par de nouvelles écuries, étables et logements pour le personnel, il termine, telle qu’on la connaît aujourd’hui, la très belle cour intérieure. Il construit également une distillerie de betteraves sur le côté ouest où, jusqu’en 1939, travailleront de nombreux chaillotins. Elle fonctionnait grâce à une machine à vapeur qui alimentait également la ferme en électricité, alors que le village en était encore à s’éclairer à la lampe à gaz ou acéthylène.

On y pratiqua longtemps l’élevage des moutons : un troupeau d’environ quatre cents têtes y était soigné (les peintres de l’Ecole de Barbizon les ont immortalisés…). Les travaux des champs étaient assurés par les bœufs élevés aussi à la ferme. C’est ainsi que M. Jacques Bertheau fut blessé par l’un deux et dut, en partie à cause de cet accident, arrêter l’exploitation.

Aujourd’hui, la ferme de la Fromagerie abrite « La Maison du Père Noël » (3). M et Mme Majavesi et leur fille, Tuula, nouveaux propriétaires de la ferme, ont également d’autres projets culturels qui vont venir redonner vie à ce monument étroitement lié à la vie Chaillotine.

J.P.L.

B.M. n° 43 – Février 1997

(1) Voir Bulletin n° 30 « Forêt de Bière”

(2) Voir bulletin n° 34 « voies postales chaillotines »

(3) voir article page 5 (« la Maison du Père Noël »

 

UNE MÉDAILLE A LA FROMAGERIE

Le 11 avril 2005, dans le salon jaune de la Préfecture, M. Jacques BARTHELEMY, Préfet de Seine-et-Marne, remit la médaille de bronze du tourisme à M. Seppo MAJAVESI, Propriétaire de la Ferme de la Fromagerie. Ces anciens bâtiments chaillotins abritent le Musée du Père Noël, Le Médiamusée et des gîtes ruraux.

M. Seppo MAJAVESI a ainsi été récompensé pour le travail qu’il y effectue depuis des années.

A.R.

 

Le musée du Père Noël et le médiamusée ont fermé en 2014.