↑ Revenir à Forêt de Bière…

La Mare aux Evées

La Mare aux Evées

La Mare aux Evées

La Mare aux Evées

Je vous emmène aujourd’hui dans une promenade plus touristique qu’historique et je souhaite que les Chaillotins m’y accompagnent pour redécouvrir la nature.

Ils trouveront en ces lieux calme et repos.

L’accès est facile : prendre la route de Faÿ à Brolles et s’arrêter au Carrefour de l’Epine Foreuse, ce nom provient d’une épine noire qui se trouvait là autrefois et qui transperçait un chêne sans le gêner dans sa végétation. De là prendre à droite sur 400 mètres le chemin de Chailly à Bois-Le-Roi et toujours sur votre droite, à la première intersection, vous découvrirez la mare à 150 mètres.

La Mare aux Evées est artificielle. Elle occupe le fond d’une cuvette imperméable dont l’épaisseur d’argile atteint plusieurs mètres.

Son nom provient de oeuvée, lieu où les oiseaux et les serpents déposaient leurs œufs ; c’était autrefois une vaste crapaudière marécageuse.

Sous le règne de Louis Philippe de 1833 à 1835, des travaux importants furent entrepris pour assainir ce canton et donner du travail aux chômeurs de cette époque. Plus de 20 km de fossés furent creusés rayonnant autour d’un bassin central de 12 000 m3 d’après les plans d’Achille Marier de Bois d’Hyver. Les talus furent plantés de chênes pédonculés mais aussi de divers chênes américains, de sapins, d’épicéas et surtout de cyprès près du bassin central. Une réserve botanique était envisagée sur le plan de 1835. L’ensemble des travaux durèrent plus de 9 années.

Un fossé, le petit ruisseau des Evées envoyait l’excès d’eau dans la Seine. Son écoulement à l’origine était naturel. Il fut retracé pour lui donner plus de profondeur. Il traverse les terres agricoles de Chailly sur 1 900 m. Il joue un rôle important pour le drainage de la plaine de Bière.

Les fossés de la mare furent à plusieurs reprises curés entre 1859 et 1982. Selon des témoignages de Chaillotins, on employait même des prisonniers de la maison pénitentiaire de Melun aux travaux de nettoyage des fossés et ouvrages forestiers.

Le niveau d’eau de la mare suit un cycle très variable. Dans les années 20, elle était presque à sec, en 1980 l’eau débordait des fossés. Aujourd’hui son niveau est assez bas. Certains hivers assez rudes, les promeneurs la traverse à pied, les eaux bloquées en une épaisseur de glace assez solide pour les soutenir.

Plus près de Chailly, le long de la route de Marchais Artois, prenant naissance sur la D 115 au Carrefour des Billebaults, la mare à Baugé du nom d’un propriétaire ancien, présente en son centre une île plantée de pins d’Amérique. Afin de drainer les eaux de cette section forestière n° 844, elle fut recreusée en 1991, l’eau y revient lentement.

Ces lieux naturels sont tout proche de notre village.

Allez les découvrir et bonne promenade…

JP. LEFLOCH
B.M. n° 31 – JUIN 1992