↑ Revenir à Souvenirs d’antan

Centenaire de Lucie Drulle

Le centenaire de Mme Drulle

Le centenaire de Mme Drulle

Le samedi 17 septembre, les portes de la mairie étaient grandes ouvertes à l’occasion du centenaire de Mme Lucie DRULLE.

Entourée de sa fille et son gendre, Jeanne et Paul D’ETIENNE (ancien maire d’Arbonne-la-Forêt), de ses 2 petites filles, Dominique et Chantal, de ses 3 arrières petits enfants, Nadia, Slim et Joan, elle a été accueillie à 11 heures dans la salle des mariages par le Maire, M. Henri LEBARQ.

Une nombreuse assistance s’y pressait déjà dans laquelle on pouvait remarquer les élus du Canton de Perthes, entre autres notamment, Monsieur Jean-Claude MIGNON Député Maire de Dammarie-les-Lys, Monsieur Lionel WALKER, Vice-Président du Conseil Général et Maire de Saint-Fargeau-Ponthierry, les membres du Conseil Municipal et du personnel Communal de Chailly-en-Bière, de nombreux amis de Mme DRULLE et de toute sa famille.

Dans une allocution très attentivement suivie, M. le Maire retrace tout d’abord la vie de Mme DRULLE en insistant sur le fait qu’elle était une « véritable chaillotine ». En effet, Lucie, Augustine, Claire LEFEVRE est née à Chailly-en-Bière le 14 septembre 1905 chez sa grand-mère, Mme FRISON née Augustine GERMAIN qui l’élève ensuite.

A 17 ans, elle se marie, encore à Chailly-en-Bière, le 23 juin 1923 avec M. René DRULLE et enfin y célèbre ses noces d’or le 23 juillet 1973.

M. LEBARQ évoque également les engagements de Mme DRULLE dans la vie du village. Conseillère Municipale de 1959 à 1983, elle s’occupe alors du « bureau de bienfaisance » notamment en distribuant les colis aux personnes âgées. Elle assure également l’enseignement du catéchisme pendant de longues années et quelques fois à plusieurs générations d’une même famille. Elle se dépense également pour les personnes âgées du village en animant le Club des Hirondelles et en assurant sa présidence très longtemps.

M. le Maire termine alors son discours par la lecture d’un compliment à l’intention de Mme DRULLE, lui remet la médaille d’honneur de la commune ainsi qu’une composition florale et une plaquette composée des copies de ses différents actes d’état civil, de quelques photographies marquant différentes périodes de sa vie et dont la dernière page est ornée du compliment signé de tous les participants à cette cérémonie. (le fac similé de cette dernière page est imprimé ci-contre).

Un très apprécié vin d’honneur, préparé par notre traiteur M. Vareille, conclut fort agréablement cette très amicale cérémonie au milieu des très nombreuses fleurs offertes à notre centenaire.

RD