Revenir à Pendant les guerres

1914-1918 : la Grande Guerre

Le 28 juin 1914, à Sarajevo, un nationaliste serbe assassine l’archiduc François-Ferdinand d’Autriche-Hongrie et son épouse. L’engrenage des alliances précipite alors l’Europe dans la guerre. Le 28 juillet l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. Le 1er août l’Allemagne déclare la guerre à la Russie puis le 3 août à la France alors que son armée franchit la frontière belge. L’Empire Britannique entre en guerre dès le 4 août suite à la violation de la neutralité belge. Le conflit s’étend bientôt à toute l’Europe et implique la Grèce, l’Italie, la Roumanie, la Bulgarie, l’Empire Ottoman… Les Etats-Unis entre dans le conflit le 6 avril 1917.Sur le front français et durant quatre ans, la guerre de positions s’enlise dans les tranchées, et ce malgré de nombreuses tentatives de percée, comme la bataille de Verdun. La guerre s’étend aussi à l’Asie Mineure, à l’Afrique et à l’Asie (le Japon a déclaré la guerre à l’Allemagne dès 1914). L’entrée des États-Unis dans le conflit modifie les rapports de force et rapidement, les alliés remportent une victoire décisive.

L’Armistice est signé le 11 novembre 1918 à 5 h 15 à Rethondes, dans la forêt de Compiègne, dans un wagon-restaurant après 1 561 jours de guerre (4 ans 3 mois et 9 jours).

La délégation allemande est conduite par Matthias Erzberger, le général von Winterfeldt et le capitaine de vaisseau Vanselow. Lui font face dans le wagon l’amiral Sir Rosslyn Wemyss, Premier Lord de l’Amirauté britannique, et le maréchal Ferdinand Foch. Le général Maxime Weygand assiste les deux plénipotentiaires alliés. L’armistice est conclu pour 36 jours mais sera régulièrement renouvelé jusqu’au traité de paix du 28 juin 1919.

La France sort certes victorieuse mais très affaiblie de la Grande Guerre. Elle a perdu 10 % de sa population active, le ¼ de ses hommes de 18 à 27 ans, et le 1/6 de son revenu national. Les poilus étaient ouvriers, instituteurs, paysans… Quelques chiffres suffisent pour imaginer l’ampleur de ce conflit :

Les militaires :

1 357 800 morts (dont 252 900 disparus et 18 222 morts en captivité)
4 300 000 blessés
557 000 prisonniers (18 222 moururent en captivité soit 3,93 %)

Les civils :

210 000 civils morts + 400 000 morts de la grippe espagnole en 1918
600 000 veuves avec orphelins

Les grandes batailles :

1914 – Marne (250 000 morts)
1915 – Artois Champagne (232 000 morts)
1916 – Verdun (221 000 morts), Somme (104 000 morts)
1917 – Chemin des Dames (78 000 morts)

Comme dans chaque commune rurale de France, Chailly-en-Bière vit au rythme des communiqués de la Préfecture, des réquisitions, de l’arrivée de réfugiés,… Des militaires (du 40e et du 8e R.I.) sont mis à la disposition des agriculteurs comme travailleurs agricoles pour faire face aux départs des hommes mobilisés… La pénurie alimentaire se fait sentir, les carnets d’alimentation entrent en vigueur… Les familles vivent dans l’angoisse des mauvaises nouvelles du front.

Le Maire Rémy MOREAU est sollicité de toutes parts.

C’est une France meurtrie qui sort de la guerre : des régions ravagées, des villages anéantis… Chailly-en-Bière a également honoré ses « Morts pour la France », 42 noms sont gravés sur le marbre… L’horreur de la guerre n’a pas permis de rapatrier tous les corps des soldats, certains sont inhumés dans les nécropoles nationales comme Georges Peguy, Jules Rochet à Montauville…

ALBERT Eugène, Joseph, Maréchal des Logis, 29e R.A.
Décédé le 11 avril 1915 à l’Hôpital temporaire n° 3 à Verdun (Meuse)
AUMAITRE Henri, Lucien, Maréchal des logis Pilote à l’escadrille V116,
décédé le 29/11/1917 sur le terrain d’aviation de Bergues (59), «des suites de blessures reçues en service commandé», décoré de la croix de guerre, à l’âge de 29 ans
BATTEREAU Louis, Antonin, 20 ans, 2e classe à la 4e compagnie du 2e bataillon de chasseurs à pied, décédé le 28/04/1915 devant Boesinghe (Belgique), sur le champ de bataille
BILLAULT Ernest, Soldat au 31e R.I., prisonnier de guerre, décédé le 25/05/1915 à Darmstasd (Allemagne) à l’âge de 25 ans
BENARDON Camille, 29 ans, 2e classe au 315e R.I., 21e compagnie, décédé le 24/08/1916 à Braun Sainte Cohière (51)
BOUCHENY Emile Eugène, 2e classe au 52e R.I. Coloniale, décédé le 25/09/1915 à Souain (51)
BOUCHENY Marcel, Caporal au 231e R.I., décédé le 28/09/1915, tombé au champ d’honneur dans le combat de la côte 119 près de Souchez (62)
BUTHIER Rodolphe, Louis, 2e classe au 89e R.I., décédé le 08/09/1914 à Boureilles (55)
CHEVALIER Georges, Gaston, sergent au 17e R.I., décédé le 01/10/1918 à la côte 184, commune de Somme-Py (51) sur le champ de bataille
CHEVALIER Marcel, Jules, 2e classe au 146e R.I., décédé le 21/09/1914 à Champenoux (Meurthe et Moselle)
COUTE Emile, Albert, clairon au 346e R.I., décédé le 23/09/1914 à Lironville (54)
DHUICQ Camille, Lucien, 2e classe au 146e R.I., décédé le 20/12/1914 à St Julien (Belgique)
DUDIOT Maurice, 25 ans, 2e classe au 31e R.I., 8e bataillon, 30e compagnie, décédé le 09/11/1915 à Chailly-en-Bière (77)
DURAND François, Etienne, 40 ans, 2e classe au 38e Régiment Territorial d’Infanterie, décédé le 06/02/1917 au Déversoir, commune de Paroy (54)
DURAND Pierre, Soldat à la 1ère compagnie du 153e R.I., prisonnier de guerre du 3e camp allemand, décédé le 13/07/1915 à Grossbreesen (Allemagne) à l’âge de 33 ans
FIDELAIRE Camille, Victor, 2e classe, Régiment de Chasseurs à Pied, décédé le 15/09/1914 à Vineux le Château (51)
FORTEL Louis , 2e classe au 279e R.I., décédé le 25/08/1914 à Courbesseaux (54) à l’âge de 33 ans
GERMAIN Emile, Louis, Maréchal des logis au 114e R.A. lourde, 51e section des munitions, décédé le 11/05/1918 à Haringhe (Belgique) à l’âge de 39 ans
GERMAIN Gaston, soldat 2e classe à la 13e compagnie du 246e Régiment, décédé le 28/08/1918 à Auxerre (89)
GERMAIN Georges, Caporal au 42e bataillon de chasseurs, décédé le 11/05/1915 à Carency (62) à l’âge de 30 ans
GERMAIN René, Chasseur 2e classe au 17e bataillon de chasseurs alpins, décédé le 11/05/1915 à Notre Dame de Lorette à l’âge de 21 ans
GUILBERT René, François, 2e canonnier conducteur au 32e R.I. de campagne, décédé le 26/09/1914 à Fismes (51) « des suites des blessures reçues sur le champ de bataille » à l’âge de 24 ans
GUILLEMAIN Robert, Alexandre, Chasseur 1ère classe au 20e bataillon de chasseurs à pied, 3e compagnie, décédé le 25/07/1917 devant Laffaux (02), décoré de la croix de guerre
JARRY Emile, Armand, 2e classe au 346e Régiment d’infanterie, décédé le 12 décembre 1914 à Bois le Prêtre (54) à l’âge de 30 ans
JESSIN René, Abel, Louis, 2e classe au 82e R.I., décédé le 03/05/1917 à Auxerre
LALANDE Arsène, Théodore, 2e classe au 20e bataillon de chasseurs à pied, décédé le 18/12/1914 à Notre Dame de Lorette (62) à l’âge de 20 ans,
LABUSSIERE Prosper, Léon, 2e classe au 31e R.I., décédé le 17/02/1915 à Vauquois (55) à l’âge de 25 ans
LESEURE Edouard 2e classe au 4e régiment de cuirassiers, décédé le 24/03/1918 à Chauny (02), décoré de la Croix de guerre
LESEVE Cyr Alexandre, Toussaint, 20 ans, 2e classe au 246e R.I. 22e compagnie, décédé le 16/05/1917 en forêt d’Apremont, commune de Marlotte (55)
LIORET Henri, 2e classe au 2e bataillon de chasseurs à pied, «mort pour la France le 4 décembre 1914 à Keydendreft (Belgique)
LIORET Marcel, 2e classe au 31e régiment d’infanterie, décédé le 06/09/1914 à Layecourt (55) à l’âge de 24 ans,
MARTIN Jules (si vous avez des renseignements, merci de contacter la Mairie de Chailly-en-Bière)
NOIROT Jean, Louis, Maréchal des logis au 13e Régiments de dragons, décédé le 01/02/1916 aux tranchées de la 7e DC, commune de Wez (51) à l’âge de 26 ans
PEGUY Alfred, Théodore, 2e classe au 2e bataillon de chasseurs à pied, décédé le 30/09/1915 à Ripont (51)
PEGUY Georges, Camille, 30 ans, 2e classe au 60e bataillon de chasseurs à pied 10e compagnie, décédé le 05/06/1915 à Villers Châtel (62), inhumé à Notre-Dame-de-Lorette (62), nécropole nationale
PEGUY Louis, Félix, 2e classe au 31e R.I., décédé le 24/08/1914 à Longuyon (54) à l’âge de 25 ans
PELLETIER Didier, 2e classe au 31e Régiment d’infanterie, décédé le 23/09/1914 à Cheppy (55)
RENAULT Arsène, Léopold, 2e classe au 146e R.I., décédé le 27/09/1915 «aux combats des abords de Beauséjour (51) à l’âge de 34 ans
ROCHET Jules, 2e classe au 346e R.I., décédé le 23/10/1915 à Montauville (Bois-le-Prêtre) à l’âge de 29 ans
ROUSSEAU Louis, 31 ans, 2e classe au 171e R.I., 2e bataillon, 7e compagnie, décédé le 05/05/1917 au Chemin des Dames – Ferme de la Royère (02)
SAUVANET Marcel, René, 2e classe au 4e R.I., décédé le 20/07/1915 à Argonne (55)
SAUVANET Lucien, Camille, soldat