Revenir à Forêt de Bière…

Chasse à Chailly

La chasse aux sangliers

La chasse aux sangliers

Chasse d’hier…

La chasse a de tout temps joué un rôle important dans l’histoire de Fontainebleau et de Chailly, communes insérées dans la forêt. On a toujours eu dans notre pays l’amour de la poursuite des animaux sauvages.

Les Gaulois et les Romains considéraient que ces animaux n’avaient pas de maître et appartenaient au premier venu. Les barbares qui envahirent la Gaule n’avaient pas moins le goût de la chasse. Les Francs prenaient les oiseaux au moyen de lacs ou de trébuchets. La plupart du temps les seigneurs de Chailly, comme Adam 1er, Denis de Chailly chassaient à cheval aidés par des chiens, chiens et chevaux étant élevés dans les fermes du village. La chasse à courre occupait de nombreux Chaillotins. De tous les rois qui chassaient dans la forêt, la plaine et les marais, le plus vertueux fut sans contestation François 1er. Il transforma le relais de chasse en château à Fontainebleau où l’on peut admirer encore aujourd’hui la galerie des chasses du roi. Chailly y tient sa place dans un tableau.

La chasse

La chasse

Les règlements des chasses apparurent sous Clovis, en 511. le braconnage fut réprimandé, et le gibier recensé sous Louis XIV. Louis XV passant souvent à Chailly pour se rendre à Fontainebleau donna à la paroisse de Chailly 1 500 livres de ses deniers propres pour la reconstruction du clocher détruit par un incendie. Il chassait à courre dans la forêt, les Chaillotins étant employés comme guetteurs dans le  Code des chasses établi sous Louis XIV par Robert de Salnove ;

Carte-de-chasse

Carte-de-chasse

Louis Philippe protégea lui aussi le gibier qui faisait de gros dégâts dans les cultures. A Chailly on paya des gardiens la  nuit pour ne pas que les gibiers pénètrent dans les champs cultivés. Aujourd’hui la chasse reste un sport prisé par de de nombreux Chaillotins. Les maraîchers chassent sur leurs terres.

Jean-Paul Lefloch

Galerie des cerfs

Galerie des cerfs

Chasse d’aujourd’hui

La société de chasse de Chailly-en-Bière a été fondée le 14 juin 1953. Le premier président en était Monsieur Cotty. Tous les propriétaires de terrains de la commune avaient formé entre eux, en vue de réglementer la chasse sur leurs terres, une société dénommée « Société amicale de propriétaires fonciers de Chailly-en-Bière ». Le but était de réserver et de faire garder en commun le droit de chasse sur les propriétés des membres adhérents, de détruire les animaux nuisibles et de réprimer le braconnage.

D’autres présidents ont suivi : Mme Caron, M. Suir, Mme Suir, M. Trouvé,  M. Hutteau , M. Legave et aujourd’hui moi-même.

De nos jours plus aucun propriétaire terrien ne fait partie du bureau. Les terres sont louées ou certains nous autorisent gracieusement à y chasser. Actuellement, une quinzaine de chasseurs tirent lapins, perdreaux, lièvres, faisons, pigeons sur 60 hectares. La moitié d’entre eux habite notre commune, l’autre moitié les villes et villages avoisinants.

Le territoire se compose de champs, bosquets et boqueteaux. Si le gibier est rare, chacun peut se promener avec ou sans chien, la chasse à Chailly étant un sport individuel. Quand un chasseur rentre bredouille, il  aura toujours eu le plaisir de marcher en pleine nature, espérant apercevoir un lapin ou  un pigeon. La chasse à Chailly est plus un plaisir de communier avec la nature que d’espérer revenir avec une gibecière débordante. Les prélèvements sont peu importants chaque année, mais le plaisir de fouler une terre plus ou moins collante est là. Et qu’il pleuve ou qu’il vente, il y aura toujours un chasseur pour essayer de débusquer un lapin ou attendre qu’un pigeon veuille bien passer à portée du fusil.

Notre société a pour but de réunir quelques chasseurs sur le territoire de notre belle commune et de leur offrir un plaisir simple et vrai, celui de la chasse.